• United States | English
  • Canada | English
  • Canada | Français

Développement durable

Nos opérations

Plusieurs initiatives ont été mises en place afin de considérer les impacts environnementaux de nos opérations canadiennes liées à la fabrication et à la livraison de nos produits. Nous portons notamment une attention particulière à la gestion de nos matières résiduelles et de nos émissions de gaz à effet de serre. Nous avons mis en place une politique environnementale, qui résume notre engagement à considérer l’impact environnemental de nos actions. Nous avons également mis en place un comité environnemental dans notre usine de Montréal dont la mission est de considérer nos matières résiduelles et notre empreinte énergétique. 

Notre organisation a fixé comme objectif d’atteindre « zéro déchet » dans toutes nos installations de fabrication et de distribution pour 2020. Nous visons également à réduire nos émissions de gaz à effet de serre du cycle de vie des boissons infusées de 25 % en 2020 par rapport à la référence de 2012.  

Gestion des émissions de gaz à effet de serre

Nos opérations canadiennes, avec notre filiale des Services de café Van Houtte®, possèdent et exploitent une flotte de véhicules : l’une de nos priorités est la réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2) liées au transport. Chaque année, nous implantons de nouvelles initiatives :
  • La transition vers des véhicules légers et moins puissants qui sont plus économes en carburant;
  • Les formations pour nos conducteurs afin de les aider à réduire leur consommation de carburant grâce à des méthodes de conduite plus écoénergétiques;
  • L’installation de GPS sur tous nos véhicules afin d’assurer l’efficacité des itinéraires et surveiller la marche au ralenti des véhicules ainsi que la vitesse de conduite de nos employés;
  • La conversion graduelle de notre flotte vers des véhicules au propane, permettant une réduction de 25 % des émissions de gaz à effet de serre pour chaque véhicule converti;
  • L’augmentation de l’utilisation de trains pour les envois longue distance, ce qui génère 10 fois moins d’émissions de gaz à effet de serre que les camions. 

Objectif « zéro déchet » à l’usine de Montréal

La majorité de nos matières résiduelles proviennent de la torréfaction et de l’emballage du café. Depuis plusieurs années, la réduction des matières résiduelles est importante pour nous. Nos installations ont déjà plusieurs programmes en place pour détourner les matières résiduelles des sites d’enfouissement par l’augmentation du recyclage, du compostage et de la valorisation de ces matières. La plupart de ces activités sont effectuées par l’entremise de nos collaborations avec une grande variété de partenaires régionaux, qui nous aident à nous assurer que la majorité des sous-produits de la fabrication sont détournés des sites d’enfouissement.

Alors que nous gardons le cap sur notre objectif 2020, nous poursuivons nos nombreux efforts de réduction des matières résiduelles et nous mettrons à l’essai de nouvelles stratégies de détournement. De plus, nos travaux de développement d’une capsule K-Cup® recyclable nous aideront également à atteindre notre objectif « zéro déchet » en faisant en sorte qu’il sera plus facile pour nous d’éliminer de manière responsable les matériaux résiduels des capsules K-Cup®, ainsi que les capsules K-Cup® rejetées durant la production.

Les matières résiduelles que nous détournons des sites d’enfouissement incluent les boîtes de carton, le plastique et les sacs de jute, les retailles de papier-filtre des capsules K-Cup®, les rebuts de papier métallique des emballages et provenant des changements sur les équipements, les boîtes de conserve et la pellicule argentée du café (film enveloppant le grain qui se détache pendant la torréfaction). L’usine de Montréal a mis en place un comité de gestion des matières résiduelles, chargé d’évaluer les coûts et les opportunités des projets potentiels de détournement des matières résiduelles.

Au cours de l’exercice 2014, Keurig Canada a établi un partenariat avec une cimenterie qui utilise les capsules K-Cup® rejetées pendant le processus de fabrication pour alimenter ses opérations. Les capsules K-Cup® fournissent à la cimenterie un combustible alternatif au charbon. La minime quantité de cendres qui reste après le processus de combustion est incorporée au produit de ciment afin de ne produire aucun déchet. Grâce à ce partenariat, au cours de l’exercice 2014, nous avons détourné 419 tonnes de résidus de capsules K-Cup®, et le taux de détournement des installations de Montréal a grimpé de 65 % à 88 %.